L’apologie de la Rombière.

Parfois, il m’arrive de me demander comment j’ai pu m’acoquiner à des jeunes femmes si peu intéressantes.

Pour être tout a fait honnête, sur le moment, un seul nom me vient à l’esprit. Oh! Mais vous me connaissez, ma couardise et mon profond dédain pour cette personne m’interdit d’écrire son patronyme, (qui est d’ailleurs banal et aussi mélodieux  qu’un gros mot allemand éructé par un espagnol ivre). De toute manière, si vous me connaissez un minimum vous savez déjà de qui je parle.

Bien qu’ayant partagé beaucoup de mois en sa compagnie, je me rend compte que cette relation m’a été salutaire à un certain niveau: j’ai réalisé qu’une rupture peut être aussi bénéfique qu’une aspirine un matin de gueule de bois et aussi attendue qu’un 25 décembre par des enfants pourris gâtés.

Mais le plus hilarant dans cette histoire somme toute assez conventionnelle (on s’aime, on ne s’aime plus, on se quitte) c’est qu’elle pense m’avoir transformé ! Changeant un salopard avide de conquêtes féminines en un docile petit ami fidèle. Hahaha. J’ai en effet changé mais cela n’est pas de son fait. Ainsi il m’arrive d’esquisser un sourire cruel lorsque je l’imagine racontant des énormités aussi grosses que de derrière de Roselyne Bachelot sur ma prétendue évolution.

Que Dieu ou le Diable me préservent de rencontrer dans le futur des femmes telles qu’elle.

 

526612218small.jpg

Auteur de la photo: Moi.

 

 


2 commentaires

  1. Je sais de qui tu parles !! =D
    Je t’aime !!

  2. mrpilou dit :

    Le drame réel et insoutenable est qu’une fille se met avec un mec en espérant qu’il va changer, et il ne change pas, alors que le mec se met avec une fille en espérant qu’elle ne changera pas, et elle change.

Répondre

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres