Lettre à mon père.

S’il te plait reste loin de ma chambre. Enferme toi a l’intérieur de ton cancer. Ne viens pas me gâcher ma vie, j’ai eu du mal a la rentre telle qu’elle est maintenant.

Je suis en quelque sorte navré de ne pas ressentir plus de compassion à ton égard. Mais après tout l’indifférence est une forme de sentiment.

Mais l’amour est comme une bonne histoire. Bien que cela nous déchire cela finit toujours. Lorsque nous refermons le livre il ne reste plus qu’un semblant de tristesse et quelques souvenirs. Je suis soulagé de te dire que nous venons d’écrire notre dernier paragraphe.

Je détruis les dernières barrières entre toi et moi pour t’avouer qu’il m’arrive souvent, le soir de penser à toi. Des bribes brumeuses de ma jeunesse ressortent et je ne sais pas si je les invente ou si elles ont réellement exister. Je pourrai demander à maman. Mais je ne pense pas qu’elle souhaite faire revivre un passé lointain et révolu.

Embrasse cette branche de la famille que je n’ai jamais connue. ou trop peu. Embrasse mon demi frère et ma demi sœur. Embrasse ma grand mère.

Je te jure que je ne pourrai jamais réellement t’oublier bien que j’essaie tous les jours.

 


4 commentaires

  1. mrpilou dit :

    Très touchant, comme un cri …

  2. Pauline dit :

    Il est étrange de retrouver un « welcome in my heart shaped box », en ayant connu le I et le II il y a longtemps !

  3. anachronique dit :

    J’aime beaucoup ce texte, je crois que c’est celui qui me touche le plus. Il est vachement sincère je trouve…

Répondre

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres